Programme psychologie positive C.A.R.E.

***INFORMATION IMPORTANTE : Robin FIAULT a déménagé son activité de psychologue à Lyon depuis septembre 2017.

 

Le programme CARE (Cohérence, Attention, Relation, Engagement), fruit de la recherche en psychologie positive, est destiné à toute personne désirant découvrir et pratiquer la psychologie positive intensivement et l’intégrer à son quotidien.

Selon les chercheurs Gable et Haidt (2005), la psychologie positive est l’étude des conditions et des processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions.

Le CARE a été créé par Christophe André (psychiatre, pionnier de la méditation à usage thérapeutique), Rebecca Shankland (chercheur en psychologie – responsable du Diplôme Universitaire de Psychologie Positive – Université de Grenoble), Ilios Kotsou (chercheur en psychologie des émotions – Université de Louvain), et Jean-Paul Durand (formateur en Approche Centrée Solutions).

Le cycle se compose de 8 séances de 2 heures chacune, et les participants sont invités à pratiquer des exercices donnés par l’instructeur chez eux entre deux sessions.

Derniers témoignages des ateliers psycho positive: 
 « Un moment apaisant, relaxant et convivial »
« J’ai appris des gestes simples du quotidien, des exercices pour aller mieux et accepter les choses telles qu’elles sont »
« Je sors souriante et plus bienveillante envers moi-même après cette séance. Je suis contente de moi pour une fois, alors merci! » 

Qu’est-ce que le CARE?

Le CARE se compose d’une vingtaine d’exercices semblables à une grande boite à outils concrets à utiliser au quotidien.
Les participants vivent les exercices en séance, échangent sur leurs impressions en groupe et en duos. À chaque début de séance, il y a une courte méditation guidée et un retour d’expériences à domicile est partagé par ceux qui le souhaitent.

L’animation du programme comprend des explications théoriques à propos du fonctionnement psychologique et des principes de la psychologie positive.
Les participants pourront dès lors mettre en place à leur travail et chez eux des méthodes de psychologie positive pour améliorer leur bien-être, et transmettre ces outils à leur proches et collègues.

Les 3 piliers du programme CARE :

  1. Réorienter l’attention vers les éléments satisfaisants qui nous entourent ;
  2. Développer une attitude de non-jugement vis-à-vis de soi, d’autrui et del’environnement ;
  3. Développer l’engagement dans des actions qui correspondent à nos valeurs et auxbesoins psychologiques fondamentaux que sont le besoin de connexion sociale, le sentiment de compétence et d’autonomie.

Il est recommandé pour les personnes qui éprouvent parfois des pensées/émotions négatives, des ruminations à propos du passé, des inquiétudes quant à l’avenir, pour résumer en un mot : « le stress ».

Le CARE est idéal pour les personnes qui souhaitent développer leur optimisme, être plus flexible dans leurs comportements, éprouver moins de pensées négatives, et se rapprocher de ce qui a vraiment du sens pour elles.

Aspects scientifiques

Les exercices de psychologie positive ont montré des effets significatifs* notamment sur ces aspects:

  • Rééquilibre de l’attention vers ce qui est satisfaisant dans la vie ; augmentation dubien-être psychologique (Seligman, Steen, Park & Peterson, 2005 ; Odou, Vella-Brodrick, 2013),
  • Augmentation du sentiment de gratitude, lui-même lié à la sensation d’être proche des autres (Emmons & McCullough, 2003),
  • Renforcement des liens sociaux (O’Connell, O’Shea & Gallagher, 2016),
  • Savourer l’instant présent (Bryant & Veroff, 2007),
  • Dépression et anxiété (Seligman & Rashid, 2015),
  • Régulation des pensées dépressives et du comportement (Huffman et al., 2014;Johnson et al., 2010; Johnson et al; 2011),
  • Rétablissement après un traumatisme (capacité de résilience) (Al-Krenawi et al., 2011;Grace et al. 2015),
  • Rétablissement d’un état de stress post-traumatique (Roepke, 2015; Seery, Holman,Silver, 2010),
  • Savoir gérer des appels téléphoniques stressants (Sergeant, & Mongrain, 2015),
  • Bien-être des employés et des organisations (Kaplan et al., 2014; Meyers, Woerkom,& Bakker, 2013),
  • Promotion de la santé publique (Kobau et al., 2011).

 

*je vous ai ajouté le nom de l’équipe de chercheurs et l’année de publication de l’article si vous souhaitez en savoir plus sur ces effets

 

Contre indications :

Comme toute intervention en psychologie, il existe des contre-indications. Celles-ci sont les états psychiatriques non stabilisés (schizophrénie, bipolarité, dépression sévère, état de stress post-traumatique, troubles de la personnalité de type borderline, addictions). Les personnes connaissant de fortes et régulières attaques de panique devraient demander l’avis de l’instructeur avant de s’engager dans le programme.

Dans de nombreux cas, le CARE est un très bon complément de la psychothérapie, en ce sens qu’il développe les ressources psychologiques déjà présentes et évite les rechutes.